L’intelligence collective : le groupe est-il meilleur que ceux qui le composent ?

Travailler tout seul, c’est bien, travailler ensemble, c’est mieux ! L’intelligence collective rassemble les collaborateurs et assemble leurs capacités ! Comment la mettre en place, et qu’apporte-t-elle dans une équipe ?

 

Qu’est-ce que l’intelligence collective ?

L’intelligence collective, c’est un style de management qui met la motivation et les idées de chacun au service de l’équipe. Selon ce principe, il ne s’agit pas seulement d’additionner les compétences des membres de l’équipe, mais d’en créer de nouvelles ensemble. Ce fonctionnement créer « un plus » dans l’équipe, qui n’existerait pas si la configuration n’était pas celle-là. L’intelligence collective, c’est beaucoup plus que l’intelligence collectée.

Le monde animal fonctionne quasiment exclusivement sur ce principe. Les abeilles, les meutes de mammifère, tous considèrent que le tout est bien plus que la somme de ses individus.

Au sein d’une équipe, l’intelligence collective a de nombreux bienfaits. D’abord, durant la réalisation d’un projet, elle permet parfois d’avoir des idées ou de faire des propositions qui n’auraient pas vu le jour sans la synergie du groupe, et qui peuvent être bien plus créatives, innovantes.

Ensuite, cette synergie apporte confiance, cohésion, motivation, bien-être des collaborateurs. Les responsabilités sont plus facilement confiées et mieux endossées, la productivité est exacerbée, et l’équipe ne s’en porte que mieux.

De plus, une entreprise qui met en place l’intelligence collective et garde des collaborateurs motivés, valorisés et soudés attire les candidats et développe sa compétitivité.

 

Comment manager l’intelligence collective ?

Tous les profils de collaborateurs ne sont pas adaptés à l’intelligence collective. En effet, pour ce mode de fonctionnement, il s’agit de savoir travailler en équipe, et d’être ouvert d’esprit concernant les autres membres de l’équipe, qui sont tout aussi capables d’endosser des responsabilités et de donner des idées que nous, même si leurs compétences sont différentes.

Au niveau du recrutement, ce style de management nécessite une attention particulière. Les nouveaux collaborateurs doivent pouvoir correspondre à la philosophie de l’entreprise, à sa manière de travailler, mais pouvoir également apporter quelque chose de nouveau au groupe, un air frais, pour pouvoir contribuer aux 5C de l’intelligence collective.

 

  • Créativité

Portées par l’élan du groupe, les idées sont approfondies et réfléchies par le groupe réuni, et sont d’autant plus créatives. Le climat de confiance favorise l’expression et le partage des idées. L’ensemble peut faire émerger des idées imprévues mais innovantes.

 

  • Collaboration

L’objectif de la collaboration est de pouvoir partager ses compétences avec l’équipe. Chacun peut alors apprendre aux autres, mais aussi apprendre des autres, et des compétences qu’ils amènent dans le groupe. Le tout apporte une réelle plus-value à l’entreprise et aux projets.

 

  • Critique

La critique, qu’elle soit positive ou négative, permet de se remettre en question, dès lors qu’elle est constructive. En émettant une critique, on permet à l’autre d’envisager un autre point de vue sur son idée ou sa proposition, et ainsi d’alimenter le débat. Cela peut amener à une autre idée, et ainsi à une proposition qui convienne à tous. La clé se trouve dans la bienveillance de la critique dans sa constructivité.

 

  • Communication

La communication ne signifie pas seulement dire quelque chose, mais aussi s’assurer que celle-ci a été transmise, et écouter la réponse que fait l’interlocuteur. L’écoute active est la clé de la communication. Écouter, comprendre, reformuler, donner son avis. L’autre se sent alors valorisé et compris, et ne craint pas de proposer ses idées.

Une bonne communication permet aussi d’éviter les malentendus et quiproquos, qui peuvent apporter mauvaise ambiance et contre productivité dans l’équipe.

 

  • Compassion

La compassion concerne l’aspect émotionnel de la synergie d’équipe. Elle est essentielle au sein du groupe car elle garantit la confiance entre els collaborateurs. Grâce à elle, la cohésion se forme. Pour la mettre en place, rien de plus simple : de l’empathie, de l’écoute active, pour que chaque membre de l’équipe se sentent valorisé par ses pairs.

 

Un modèle qui a tout bon ?

Les modèles de management qui intègrent l’intelligence collective comportent aussi leurs failles.

Par exemple, le fait d’ouvrir la discussion et de prendre en compte l’avis des collaborateurs peut entraîner des problèmes au niveau de la hiérarchie. Il est possible qu’on ne distingue plus clairement la fonction et la position de chacun.

L’intelligence collective peut aussi donner lieu à un problème d’avancement des projets. Plus il y a de personnes impliquées dans un projet, plus il y a d’avis en prendre en compte, et plus les décisions prennent du temps à arriver. Même si les discussions sont faites entre plusieurs petits groupes, trop de réunions peuvent impacter la pertinence des idées et du projet.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Les articles similaires

CPF Compte personnel de formation

+ de renseignements >

FINANCEMENT PAR L’ENTREPRISE

+ de renseignements >

DEMANDEUR D’EMPLOI

+ de renseignements >