Learning in the flow of work : comment le monde de la formation va être révolutionné ?

Qu'est ce que le learning in the flow of work, comment révolutionne-t-il la formation?
Le monde de la formation se modifie structurellement ces dernières années. Le micro-learning prend sa place et demande aux organismes de formation de se renouveler.

Le manque d’apprentissage et d’évolution des compétences est une des premières cause de départ en entreprise. Les besoins et les habitudes en entreprise changent, s’adapter devient indispensable. Soft skills ou hard skills, il est important de développer ses connaissances et ses compétences.

 

Que signifie « learning in the flow of work »?

Depuis une dizaine d’années est apparu le digital learning. On apprend désormais partout, tout le temps, sur tous les supports. Ces vidéos sont pour la grande majorité très courtes, et accessibles.  L’utilisateur peut donc en bénéficier n’importe quand, sans avoir à se dégager du temps, spécifiquement pour suivre sa formation, ou tout simplement apprendre.

Le « learning in the flow of work » est une méthode de formation qui connaît un essor considérable. Il réside dans deux aspects principaux.

D’abord, le macro learning. Ce sont les plus grosses formations. Lorsqu’un collaborateur arrive dans une entreprise, il va avoir besoin d’une formation pour se familiariser avec les produits ou services que l’entreprise vend, pour apprendre ses techniques de vente, s’imprégner de sa culture et son ambiance.

Le collaborateur peut également avoir besoin d’une formation conséquente s’il se reconvertit, ou en cas de mobilité interne.

La macro learning est complété par le micro learning. Ce sont en général des vidéos plus courtes, qui permettent d’apprendre quelque chose sans avoir vraiment à se dégager du temps. Cela peut être une simple recherche sur internet, une vidéo tutoriel, qui permettent à un collaborateur de se former en continu. De cette façon, l’équipe ne cesse d’évoluer, et de monter en compétences et en connaissances.

 

Ces deux aspects sont complémentaires pour le développement professionnel d’un collaborateur. Cependant, ces deux aspects du « learning in the flow of work » doivent être régulés.

Si le micro learning dont dispose quelqu’un lui plaît, mais ne développe pas le compétences nécessaires à son poste, cela n’a aucun intérêt pour l’entreprise.

 

 

Quels avantages ? 

Pour les collaborateurs, learning in the flow of work comporte des avantages considérables. Un apprentissage rapide et efficace permet à une équipe de ne pas avoir à dégager du temps pour se former. Ainsi, ils peuvent améliorer leurs compétences, apprendre de nouvelles choses, tout en ne perdant pas de temps et en continuant de travailler efficacement. De plus, cela continue de renforcer leur employabilité, et favorise leur évolution professionnelle, et leur mobilité interne.

 

Pour l’entreprise, la formation de ses collaborateurs à travers cette modalité comporte ses atouts. Elle permet de maintenir des équipes qui se forment en fonction de leurs besoin, de manière ponctuelle ou récurrente. Ce sont des collaborateurs qui évoluent pour répondre aux besoin de l’entreprise et du marché.

 

 

Comment ça va révolutionner le monde de la formation ?

                  Adaptation à adopter pour les organismes et les producteur de formation

Le « learning in the flow of work » révolutionne le monde de la formation. Celui-ci a déjà connu un tournant lors de son entrée dans le digital. Avec cette nouvelle forme d’apprentissage, les organismes de formation, et les formateurs doivent renouveler leur manière de travailler. De plus en plus l’information et la connaissance se consomment rapidement, efficacement. Il s’agit alors d’être encore plus attractif, pour attirer les utilisateurs. La concurrence se multiplie, et demande aux formateurs et organismes de formation de toujours s’adapter.

 

                  Quel avenir pour la formation avec le « learning in the flow of work »?

Nous l’avons dit, le monde de la formation se restructure. En effet, les sessions d’apprentissage sont plus courtes et moins approfondies pour certaines. Elles ne permettent pas toujours des mises en situations, des exercices, des évaluations, qui confirme l’apprentissage. Elles nécessitent donc de revenir sur ces connaissances plus souvent. Le cycle est donc infini. Les collaborateurs se forment vite, sur de petites notions, mais plus souvent.

Le monde de la formation est un domaine qui a de l’avenir, dans la mesure où il s’adapte sans cesse aux nouvelles tendances et aux nouvelles manières d’apprendre. Ce domaine doit apprendre à fonctionner en fonction des changement sociétaux qui s’opèrent.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Les articles similaires

CPF Compte personnel de formation

+ de renseignements >

FINANCEMENT PAR L’ENTREPRISE

+ de renseignements >

DEMANDEUR D’EMPLOI

+ de renseignements >